Le souvenir, Empreintes inversées

❯ Projet Lauréat

Festival des Architectures Vives – 8e édition, Association Champ Libre
Montpellier, France – Juin 2013

La genèse du projet est basée sur l’évocation de souvenirs communs comme dénominateur d’une expression spatiale. En investissant la cour d’un bâtiment historique, chargé d’histoire et témoin d’un passé architectural, le dispositif s’inscrit dans une démarche de dialogue, reflétant à la fois le présent et le passé, s’ouvrant sur le futur. La découverte de la cour, avec le ciel comme unique référent extérieur, est un lieu propice pour solliciter notre mémoire en toute spontanéité. L’instauration d’une nouvelle lecture architecturale est définie par une grande diagonale venant séparer la cour en deux espaces distincts. Le passage de l’un à l’autre s’effectue par des panneaux pivotants. Plusieurs passages deviennent alors possibles. Le projet se veut comme une architecture ludique. Les deux faces de cette paroi sont traitées différemment. L’une est connue comme un miroir, comme un reflet intemporel de la cour, l’autre comme un grand tableau support des inspirations de chacun. Le jeu de miroir est lié à la combinaison voulue par le visiteur. Les panneaux se manipulent, se tournent, pour créer un ensemble qui évolue au gré des passages.

Voir la vidéo

Crédit photographies: Photoarchitecture.com

Développé avec Berta